EXPERTISE

POSE DE PARQUET

LA POSE CLOUÉE

La pose sur lambourdes :

Dans le cas ou le parqueteur installe un lit de lambourdes à scellement au plâtre, la pose ne s’effectuera pas avant un délai minimum de trois semaines.
Dans le cas d’un démontage de parquet et d’une conservation de lambourdes, une perte de 20% minimum de ces dernières est à prévoir mais la pose pourra s’effectuer dès la fin de la dépose du plancher existant.

La pose sur panneaux à particules :

Il sera installé des panneaux à particules agglomérées, multiplis ou OSB directement sur la chape.
La pose du parquet s’effectuera dès la pose des panneaux finie.
Cette méthode est fréquemment utilisée pour des rattrapages de niveaux compris entre 10 et 45mm.

La pose sur chape sèche :

Cette pose est fréquemment utilisée pour des rattrapages de niveaux importants compris entre 45 et 100 mm d’épaisseur.
Cette chape est constituée d’un support granula vermaspha, billes d’argile ou de sable.
Elle est tirée et mise à niveau à la règle puis recouverte dans un premier temps de plaques en matériau compressé puis de panneaux à particules.
Cette technique offre différents avantages, une forte isolation phonique comprise entre 20 et 30 dB, une pose de parquet collée ou clouée ainsi qu’un temps de séchage nul.

LA POSE COLLÉE

La pose sur chape béton :

Pour une chape neuve, le temps de séchage est d’une semaine par cm de charge.
La pose du parquet ne pourra s’effectuer qu’avec une hydrométrie comprise entre 8 et 12%.
Pour une chape existante, la tolérance de planéité est d’un centimètre sur une règle de deux mètres.
Dans le cas contraire, des travaux de maçonnerie seront à prévoir.
Il existe néanmoins d’autres solutions de remise à niveau, comme la mise en place d’un ragréage fibré ou la pose d’une chape sèche.

Nous assurons nos prestations a Londres, au nord et au sud de la France.